Nature'l Distribution

Pratiques de santé

Le catalyseur d’énergie libre pour redonner vie à l’eau du robinet

Avant d’arriver dans nos robinets, l’eau subit de lourds traitements et de nombreux contrôles et a totalement perdu sa vitalité originelle.
Un simple catalyseur, accroché sur le tuyau d’arrivée d’eau, permet de retrouver une eau vivante et saine dans toute la maison.

Roland Plocher est un des inventeurs les inspirés de l’univers de la médecine naturelle. Dès les années 1980, il a remarqué que lors des nombreux procédés de traitement, l’eau perdait son organisation naturelle (en longues chaînes de molécules appelées clusters) et découvert qu’il était possible de rendre à l’eau sa forme primitive en rétablissant simplement l’alignement des molécules d’eau.

Transmettre la signature vibratoire d’un élément

Roland Plocher aurait pu tenter de s’orienter vers des systèmes de « remise en ordre » utilisant l’énergie magnétique, ou les formes d’énergie conventionnelles : électriques, chimiques, thermiques ou ionisantes. Mais il a choisi une tout autre voie en utilisant ce que les physiciens quantiques appellent l’« énergie libre ». Mise en évidence par le chercheur Nikola Tesla, cette énergie permet de transmettre la « signature vibratoire » d’un élément à un autre élément. Ce transfert d’informations peut se produire dans un sens (par exemple d’une eau de source à de la poudre de quartz), ou dans l’autre (de la poudre de quartz vers de l’eau inerte). Le principe est subtil et il faut surtout en retenir qu’il est basé sur le principe des oscillations qui permet ici à l’eau du robinet d’entrer en résonance avec l’« information vibratoire » d’une eau de source et d’effacer sa mémoire négative. Cette technique ne fait qu’utiliser et stimuler des processus que la nature, elle-même, utilise.

Calcaire et pollution

C’est ainsi qu’a été mis au point le catalyseur Plocher qui élimine non seulement les algues et les bactéries présentes dans toutes les canalisations mais aussi la mémoire négative de l’eau. Car exactement comme pour l’homéopathie, Plocher postule que si l’eau a été en contact avec une substance, polluante, elle en conserve la trace, même si cette substance ne s’y trouve plus. Ce procédé transforme également la structure du calcaire en rompant les liaisons sulfates des cristaux qui deviennent nettement plus petits. Ainsi transformé, le calcaire cesse d’être adhérent et ne se dépose plus dans les tuyauteries, lavabos ou appareils ménagers. Avec le temps, les canalisations se nettoient d’elles-mêmes.

Des résultats vérifiables et des expériences probantes

Tout comme pour l’homéopathie, aucun processus ne permet d’expliquer scientifiquement le mode d’action du système Plocher. En revanche, de nombreuses analyses physico-chimiques et bactériologiques prouvent très clairement l’évolution positive des milieux traités. Lors de demandes spécifiques, la société Plocher a conçu des protocoles particuliers qui ont permis de réduire fortement les polluants présents dans l’eau, comme le zinc, le cuivre ou même le plomb, mais aussi les nitrates et nitrites, ainsi que des bactéries comme l’Escherichia coli. Certains plans d’eau comme le lac d’Oedt, à Traun, en Autriche, considérés comme « morts », ont été traités par Plocher. On a pu constater, sur divers paramètres comme le pH, le taux d’oxygène ou l’ionisation, l’efficacité de cette méthode. Les lacs ont été régénérés. Le système a également intéressé les stations d’épuration allemandes et certaines emploient déjà ce nouveau concept.

Infos pratiques

Le catalyseur se présente sous la forme d’un boîtier de la taille d’un gros téléphone portable, inusable, simplement clippé après le compteur d’eau ou le réducteur de pression. Deux tailles existent en fonction de la surface de votre logement. Ce catalyseur peut s’installer sur tout type de tuyauterie. Une seule précaution s’impose, il faut le mettre à l’abri de toute projection d’eau. En cas d’immersion, même momentanée, il serait définitivement mis hors d’usage.

Article écrit par : ANTHYLLIDE, 28, rue du Pont Louis Philippe, 75004 PARIS pour Pratiques de Santé page 8, n° 70, mardi 18 septembre 2007

Télécharger l’article



Questions / réponses

Question posée :

Peut-on installer ou mettre en place
le catalyseur « PLOCHER » malgré la
présence d’un adoucisseur d’eau ?

Merci de votre réponse.

Il est tout à fait possible de positionner un catalyseur d’eau PLOCHER après un adoucisseur. Cela permettra de régénérer, revitaliser l’eau qui aura été « perturbée » par le traitement de l’adoucisseur.

Bonjour,je viens d’installer:
-wasserkat(petit car studio)
-tuile
Comment puis je vérifier que le champ électromagnétique ne dépasse pas 200 nano tesla?
Cette installation vient remplacer un osmoseur.Je pouvais vérifier « la qualité de l’eau » d’après certains paramètres.Est ce possible avec le wasser?
Merçi de votre patience.Portez vous bien.

Pour mesurer d’une façon précise le champ électromagnétique il est bien entendu nécessaire d’avoir un appareil spécifique. Mais cela n’est pas nécessaire pour l’installation du Wasser Kat. Nous conseillons de le positionner à environ 0.50 m du compteur électrique, moteur, prise de courant ….
L’osmoseur agit sur l’eau d’une façon mécanique (filtres, membrane) tandis que le Wasser Kat a une action énergétique.
Le Wasser Kat ne va donc pas changer les paramètres physiques (pH, résistivité, rH2,….) mais va en revanche revitliser l’eau du réseau, va mettre en ordre cohérent les molécules d’eau et va agir sur la nocivité des différents polluants présent dans l’eau en « gommant » l’information négative des différentes molécules indésirables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*