Nature'l Distribution

PLOCHER

Elevage de chiens : Témoignage du Docteur R.E. – Vétérinaire

Situation sanitaire dans un élevage avant l’utilisation des produits Plocher en juin 2003 :

Au sevrage pertes importantes, quelques chiots résistent jusqu’à 8 semaines, ils sont vaccinés et tatoués. Les vaccins et les tatouages sont faits à quelques jours d’intervalle pour éviter la mortalité importante lors des interventions groupées. Forte mortalité après les 2 opérations. Quelques chiots résistent malgré tout mais de nouvelles pertes après la vente, par déclenchement de parvovirose au moment de l’adaptation aux nouveaux maîtres. Au total en un an, chiots vendus et vivants à l’âge de 18 mois : 14 (en règle générale, un élevage de cette importance devrait commercialiser au minimum 150 chiots en bonne santé).

Démarrage des essais avec les produits Plocher en juin 2003 :

Toutes les femelles gestantes sont supplémentées avec le «Complément Alimentaire Chiens & Chats » pendant toute la gestation et pendant toute la lactation. Les chiots sont supplémentés au sevrage. Les locaux sont traités tous les 15 jours avec le produit « Eaux Usées » ainsi que les canalisations et la fosse septique. Pendant 1 an, tous les animaux de l’exploitation ont été supplémentés quel que soit leur âge. Les vaccins et tatouages sont effectués à 8 semaines, toujours séparément, et les chiots sont vendus à 3 mois. En 6 mois la situation a été rétablie. Les

portées sont homogènes. La mortalité avant et après sevrage est exceptionnellement basse et essentiellement due à des accidents (bagarres de chiots, écrasement par la mère les premiers jours). 98% des chiots sont présentés à la vaccination et au tatouage, l’éleveur refusant la pose de puces électroniques. Les accidents diarrhéiques après-vente sont exceptionnels et n’entraînent pas de pertes par mortalité.

Situation à fin janvier 2006 :

L’éleveur M. Ph. V continue de supplémenter les mères gestantes et les chiots. La pléthore de chiots à la vente a conduit l’éleveur à ne faire reproduire ses chiennes qu’une fois par an. L’élevage est devenu florissant et sans soucis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*